Se rencontrer avec Amanda Valle

Se rencontrer avec Amanda Valle

Du 26 mars au 26 avril, la galerie Molin Corvo présente une exposition personnelle de l’artiste Amanda Valle. Déjà exposée à la galerie en février 2022, l’artiste nous invite à découvrir un nouveau chapitre de son oeuvre à travers le parcours de « Human encounters ».

 

/// Alina Roches-Trofimova

 

Back in the Island, l’exposition précédente du travail d’Amanda Valle à la galerie Molin Corvo, nous faisait découvrir une peinture abstraite nostalgique, nourrie par un rapport complexe de l’artiste à la République Dominicaine, son pays natal — l’exil faisant naître une certaine mélancolie. Human encounters — « rencontres humaines » — relate un nouveau tournant dans le travail d’Amanda Valle. L’artiste explore de nouveaux horizons sensibles et aborde dans cette exposition des thématiques plus intimes, notamment celle du sexe et des rencontres occasionnelles. Ainsi, l’artiste creuse son intimité — et, par effet d’identification, la nôtre — et s’intéresse aux relations que nous entretenons les uns avec les autres, à ce que nous y trouvons de plaisir et de fragilité. Si pour sa peinture Amanda Valle s’est beaucoup inspirée de ce qu’elle voyait par la fenêtre de sa chambre étant petite, aujourd’hui elle semble également s’inspirer des pouvoirs de l’imagination. Il y a quelque chose dans la manière de peindre la thématique du sexe et des rencontres qui relèverait ici de l’idée que, finalement, le plus inspirant dans une rencontre sans lendemain serait peut-être l’imagination qui s’y rattache, les projections qu’il nous est permis de faire sur l’autre. Imaginer les rencontres fortuites n’est-il pas aussi intense que de les vivre ?  

 

Amanda Valle, Fertile days, 2022, Acrylic on canvas, 145 x 122 cm

 

Cette peinture faite de couleurs et de formes organiques semble composée d’une agglomération de rêveries, d’une pensée mouvante — comme le sont les formes colorées qui composent la toile — qui tendrait vers l’imaginaire. A la manière d’une déambulation dans l’étendue de ce que le pas vers l’autre a à nous offrir, l’exposition d’Amanda Valle nous amène à réfléchir à l’expérience de la rencontre. Les touches de couleurs sont comme autant d’individus qui, pris dans le tourbillon de leurs vies, essayent de se mélanger sans jamais totalement y parvenir. Tantôt proches du but, ils forment en périphéries d’eux-mêmes de nouvelles couleurs ;  tantôt éloignés, ils peinent à sortir de leur individualisme ;  parfois, quelque chose échappe au contrôle et tout s’entrechoque dans une forme de chaos. Il y a les jours fertiles — « Fertile days » — et ces jours de joli chaos — « What a Mess ». Peut-être que le résultat varie en fonction des jours, en fonctions des personnes, en fonction des périodes de nos vies :  nous ne le savons pas réellement. L’exposition nous présente une palette de couleurs et de chemins possibles quant à la vie avec l’altérité.

 

Amanda Valle, What a Mess, 2022, Acrylic on canvas, 114 x 114 cm
 

Visuel de couverture :  Amanda Valle, Encounters, 2022, Acrylic on canvas, 122 x 152,4 cm

 

Galerie Molin Corvo