« Welcome Back » à la Cohle Gallery

« Welcome Back » à la Cohle Gallery

Pour célébrer la réouverture des lieux culturels, la Cohle Gallery présentera une exposition collective « Welcome Back » sur le travail de plusieurs artistes : Amelia Briggs, Alexander Paulus, Ludovilk Myers, Peter Opheim et Solomostry. Du 19 mai au 6 juin 2021, les murs de la galerie revêtiront des pièces interdisciplinaires : toiles, dessins, sculptures murales ou encore skateboards. Eclectique, cette exposition ravira les yeux des visiteurs et les plongera dans un univers merveilleux.

/// Eléonore Blanc 

 

Alexander Paulus, Fun in the Sun, 2020, 60 x 60 cm © Cohle Gallery

Les visiteurs pourront découvrir la nouvelle artiste de la galerie, Amelia Briggs. Cette artiste entraîne les regardeurs dans un univers aux références de l’enfance, avec des couleurs acidulées. Ces créations s’attachent à questionner la fonction des jouets. Le visiteur est alors surpris de découvrir à nouveau des pièces qui, lorsqu’il était enfant, l’émerveillait. Ses « gonflables » ludiques aux couleurs vives provoquent chez le visiteur, une envie de comprendre l’utilité des objets. Pour les enfants, ces objets fonctionnaient comme un outil pour s’inventer un nouveau monde. Pour l’adulte, dont l’enfance est lointaine, ces créations lui permettent de se remémorer son monde inventé. Il retrouve ainsi une proximité avec ces pièces qui ont accompagné son enfance.

L’exposition « Welcome Back » éveille les souvenirs d’une même mémoire collective, celle de l’enfance. Dans cet esprit, l’artiste américain Alexander Paulus s’intéresse à la notion de choix. Il explore la relation entre le choix incongru fait par le personnage et la situation à laquelle il réagit comme nous pouvons l’observer dans Fun in the Sun. Ce thème représente l’évolution que nous avons pu faire face aux choix qui rythment nos vies. Quant à l’artiste français Ludovilk Myers, il développe un langage artistique entre illustration et peinture. Rainbow in the Dark pourrait évoquer des références aux dessins-animés avec ce graphisme singulier. Cette exposition collective est étonnante car la confrontation des visions plurielles de ces artistes sur le thème de l’imagination, améliore profondément notre rapport d’adulte à notre enfance.

Ludovilk Myers, Rainbow in the dark, 2020, Aquarelle sur papier, 41×30 cm © Cohle Gallery

L’imaginaire est véritablement le fil directeur de cette exposition. Les peurs sont également évoquées avec les animaux de Peter Opheim, aux formes irrégulières, qui remémorent la création d’une réalité déformée des enfants. Les parties du corps irréelles de cet animal, Théodoro, représentent des peurs enfantines enracinées. Il se cache derrière l’innocence de cet animal, l’intrigue d’un conte de fées. L’artiste italien Solomostry a également développé son expression artistique à travers un monstre monochrome composé de lignes. Ce monstre aux yeux imposants provoque chez l’enfant un effet de peur profonde, et chez l’adulte une réflexion sur ses angoisses.

L’exposition « Welcome Back » à la Cohle Gallery illustre notre attachement à des rêves et objets. Un lien émotionnel et comportemental ressurgit et s’établit à nouveau au fil de l’observation des œuvres. L’imaginaire du visiteur est alors enrichit par les jeux artistiques de ces différents artistes. Cette exposition donne l’occasion aux visiteurs de retrouver leur imaginaire propre par des références à l’imaginaire collectif de l’enfant.  

 

Cohle Gallery

icon-car.pngFullscreen-Logo
Cohle Gallery

chargement de la carte - veuillez patienter...

Cohle Gallery 48.880800, 2.338200