Albane De Labarthe : Les pieds sur la toile, les mains dans la peinture

Albane De Labarthe : Les pieds sur la toile, les mains dans la peinture

Après avoir exposé ses dernières toiles à la Résidence Galerie (Biarritz) en 2021, l’artiste et danseuse Albane de Labarthe prépare actuellement pour sa prochaine exposition du 22 avril au 13 mai 2022, au domaine de Migron (commissariat d’exposition la Résidence Galerie) une série de performances intitulée Blank Page dans laquelle l’artiste continue de tisser un lien étroit entre ses deux passions la danse et la peinture.

 

/// Stéphane Gautier

 

Formée à la peinture à ’École des Beaux-Arts de Tours, Albane de Labarthe depuis 4 ans n’a de cesse d’explorer à travers ses deux passions, la notion de mouvement commune à ces deux disciplines. Le geste pictural du peintre devient donc celui de la danseuse, à moins que ce ne soit l’inverse tellement pour elle les deux arts sont liés.

 

Envisageant son corps comme le prolongement du pinceau ou du couteau, Albane sur des musiques choisies, de la musique sacrée ou du jazz se confronte à l’espace vierge de la toile posée au sol sur laquelle elle va tracer sa chorégraphie. D’abords avec le haut du corps, les mains plongées dans la peinture (acrylique ou/et huile) elle applique sur la toile dans un geste dansé un fond abstrait dans lequel au fur et à mesure vont apparaître des figures. Puis bercée ou galvanisée par la musique ce sont ses pieds, ses jambes, tout le reste de son corps qu’elle engage dans la peinture de manière presque instinctive. Ses mouvements sont alors comme des jaillissements, l’action de peindre et de danser ne font plus qu’une.

 

©Albane De Labarthe Tempête 65 X 80

 

C’est ainsi qu’Albane se lance dans la performance, avec une sorte de lâché prise face à l’angoisse de la toile vierge. Un lâché pris tant bien pictural que physique d’où naitront de grandes compositions impressionnistes et lyriques, rappelant le travail de Joan Mitchell artiste qu’elle admire au même titre que Josef Nadj dans le domaine de la danse.

Ce n’est qu’une fois la danse terminée que la toile jusqu’alors au sol sera accrochée à la verticale, et que par l’application de rehauts de pastels, Albane révèlera les apparitions qui ont eu cours durant sa performance.

 

©Albane De Labarthe Hasard 100 X 73

 

Visuel principal : ©Albane De Labarthe Float 40 X 40